Retour précoce à domicile

Retour précoce à domicile

Si tout va bien à la maternité, les mères et leur bébé peuvent, si elles le souhaitent, rentrer rapidement à la maison, pour autant qu'une sage-femme assure les soins post-nataux.

Sans être une obligation, il est préférable que, pendant la grossesse, la sage-femme rencontre la famille. Ensemble, ils réfléchissent à l'organisation du retour à la maison : aide matérielle, repos de la maman, préparation du matériel de soins.

La sage-femme est avertie le plus rapidement possible de la naissance du bébé.

En fonction des désirs de la maman et de l'accord des médecins (gynécologue et pédiatre), un rendez-vous est pris pour les visites post-natales.

La sage-femme passe tous les jours, les 5 premiers jours, ensuite, selon les souhaits des parents et les nécessités médicales.

La sage-femme aide la maman dans les soins au bébé, elle est tout particulièrement attentive au bon déroulement de l'allaitement (si la femme a fait ce choix, bien entendu !). Elle suit l'évolution du poids du bébé, est à l'écoute de la maman, du couple et de la famille sur le plan émotionnel. Elle veille au bien-être de la maman et l'accompagne également dans la rééducation du périnée. La sage-femme reste en contact avec les médecins traitants (gynécologue, pédiatre) et les tient au courant en cas de problèmes.

Les prises de sang éventuelles et le test de Guthrie peuvent être faits à domicile.

Une lettre de liaison est communiquée aux médecins de référence en fin de suivi.

Ces consultations sont prévues et remboursées par l'INAMI. Seuls les frais de déplacement et certains frais de matériel sont à charge des parents.